Voeu du Groupe des élus régionaux Alliance des Pays de la Loire – Traditions et libertés

De la période que la France et notre région des Pays de Loire ont traversé il ressort plusieurs constats sur le fonctionnement des institutions et des services publics de l’Etat central :

–          Une absence de prévision totale face à l’imprévu, contrairement à certains de nos partenaires européens.

–          Une incapacité de l’Etat et de ses représentants et administrations décentralisées en région à pouvoir prendre en charge la réalité concrète de la crise et les mesures d’urgence adaptées.

–          Le dynamisme de terrain, l’esprit d’initiative, et la rapidité de mise en œuvre des élus locaux, particulièrement les maires et les exécutifs départementaux et en premier celui de la région Pays de la Loire que préside Christelle Morançais pour agir dans cette épreuve collective.

–          Le manque de moyens budgétaires de ces élus, et de leurs collectivités, résultant des limites institutionnelles et fiscales du cadre institutionnel qui est le leur.

Devant ces évidences concrètes le Groupe Alliance pour les Pays de la Loire – Traditions et Libertés forme le vœu que soit inversée la pyramide institutionnelle jacobine du centralisme étatique qui apparait comme fixiste et fossilisé, inefficace et suscitant des crises et contestations sociales de masse, sans les écouter et sans les résoudre autrement que par la répression brutale et le refus de dialogue par les communautés sociales et les citoyens.

Notre Groupe décline ce vœu en précisant les voies souhaitables qu’il convient d’emprunter :

–          Dans l’esprit du référendum de 1969 que proposa Charles De Gaulle, mener la décentralisation à son étape ultime et logique, celle d’une véritable dévolution des responsabilités par un abandon par l’Etat de la gestion des domaines déjà confiés partiellement aux régions devenant des lieux de décision démocratiques et non de simples délégations décentralisées de missions jugées abusivement régaliennes, à l’image de l’Allemagne, par exemple, et selon une vision girondine qui fut celle de la formation de la nation française durant 12 siècles.

–          En contrepartie de ces responsabilités assumées régionalement, redonner aux collectivités un pouvoir fiscal réel, faisant correspondre la collecte de l’impôt avec les missions

étendues et précisées des régions, mais également un pouvoir de légalité et de réglementation, certes circonscrit dans des limites, mais entier dans ses compétences, dans le cadre d’une subsidiarité de nature concrète et non de délégation étatique centralisée..

–          Développer la démocratie citoyenne pour faire face à la désaffection des Français pour la vie institutionnelle dont témoigne la montée de l’abstentionnisme électoral, par la possibilité de référendum et de consultations locales et régionales faisant vivre le débat démocratique au-delà des hémicycles ou assemblées d’élus.

Lieu d’enracinement culturel et social, lieu de travail, de réseaux et de solidarités naturelles comme toutes les régions françaises, la région des Pays de la Loire forme le vœu de voir reconnue la possibilité du plein exercice de ses libertés démocratiques au service des Ligériens.

Pascal Gannat
Président de groupe

Dernière intervention

Partagez:

Plus d'articles