Communiqué de presse : Plan Régional de Sécurité : Oui mais …

La Région des Pays de la Loire fait voter un Plan Régional de Sécurité qui comporte deux volets principaux : un fonds d’aide à l’équipement en vidéo protection (caméras et centres de supervision) et un fonds de soutien à l’équipement des polices municipales.

Même si nous ne sommes pas dupes du caractère électoraliste de ces annonces à trois mois de la date prévue des élections régionales et que nous regrettons que ces décisions que nous demandons depuis tant d’années n’aient pas été votées en début de mandat, nous ne pouvons que saluer cette initiative qui participe au renforcement de l’arsenal de protection des ligériens.

La région des pays de la Loire comme toutes les régions de France connaît une montée inédite de l’insécurité (incivilités, violences souvent liées au trafic de drogue, haine envers les forces de l’ordre et tous les acteurs de la protection civile, haine de la France et de tous ceux qui la représentent avec courage, …). Le plan régional ne traite pas les causes de l’insécurité mais apporte une contribution modeste (3 millions d’Euros) à un effort d’équipement permettant de constater sa progression et, si l’on veut être optimiste, de participer à l’élucidation des faits voire de dissuader les voyous de passer à l’acte.

La sécurité n’est pas une compétence régionale et la Présidente de région ne sort pas de son rôle en présentant ce Plan qui vient compléter d’autres mesures déjà engagées en matière de sécurisation des lycées et des transports.

C’est pourquoi, malgré les réserves que nous venons d’exprimer, notre groupe votera ce Plan lors de la prochaine séance plénière du Conseil Régional.

Pascal Nicot, Conseiller Régional, Groupe Alliance pour les Pays de la Loire

Dernière intervention

Partagez:

Plus d'articles

Nos emplois en danger

Le labo nantais Valvena produit son vaccin en Écosse faute de soutien de l’État. Airbus et les Chantiers de St-Nazaire sont dans l’incertitude, comme des