Communiqué de presse du Groupe Alliance pour les Pays de la Loire à propos de la venue du Président Emmanuel Macron à l’Institut Régional d’Administration de Nantes.

Landscape City Urban France Nantes  - barskefranck / Pixabay

Non à la discrimination inégalitaire de la France rurale et périphérique qui renforce le ‘’séparatisme’’ au profit des minorités d’origine étrangère.

Le Président devrait se déplacer à Nantes ce jeudi 11 février pour une allocution à l’Institut Régional d’Administration. Il devrait préciser les mesures déjà annoncées sur “l’égalité des chances lors des concours de la fonction publique”. L’idéologie portée par Emmanuel Macron s’inscrit dans le prolongement de la pensée socialiste qui, à l’inverse d’un traitement équitable des candidats, souhaiterait mettre en place une discrimination dite ‘’positive’’ en faveur de certains groupes sociaux, en triant les candidats selon leurs origines ethniques.

Cette vision indigéniste force artificiellement l’inclusivité au détriment des compétences et du talent : c’est une rupture avec la méritocratie républicaine dont  les concours visent en principe à sélectionner, de manière égale et anonyme, les meilleurs hauts fonctionnaires dans leur mission de service public, y compris dans les collectivités locales.

Le Groupe Alliance pour les Pays de la Loire tient à rappeler au Président de la République que les jeunes français déjà défavorisés des territoires de la France périphérique et rurale des Pays de la Loire seront encore plus rejetés : la discrimination positive sous couvert de lutte pour l’égalité va créer des passe-droit inégalitaires et donc des privilèges accordés à des minorités dont on attendra plus tard une transparence et une incorruptibilité totale. Cela renforcera inéluctablement le ‘’séparatisme’’.

Dernière intervention

Partagez:

Plus d'articles

Nos emplois en danger

Le labo nantais Valneva produit son vaccin en Ecosse faute de soutien de l’Etat. Airbus et les Chantiers de St Nazaire sont dans l’incertitude, comme